Les Bretonniens débarquent en Turone Cup

Posté par kadu-c le 21 août 2016

La saison 2016 / 2017 verra l’arrivée d’un nouveau roster : les Bretonniens.

Pour les aventuriers du Blood Bowl qui voudraient les coacher, voici leurs caractéristiques :

- 0-16 Trois-Quarts (40k) : 6-3-2-7 Parade (G / AFP)
- 0-4 Bloqueurs (70k) : 6-3-3-8 Lutte (GF / AP)
- 0-4 Blitzers (110k) : 7-3-3-8 Blocage, Intrépidité, Réception (GP / AF)
- Relances : 70k
- Champions disponibles : Morg N Thorg (430k), Griff Oberwald (320k), Zug la Bête (260k), Dolfar Longue-Jambes (150k)

Bretonnian2

Publié dans Ligue | Pas de Commentaire »

Jusqu’où ira la Turone ?

Posté par Karaak le 15 avril 2016

Quels débuts tonitruants pour la Turone en 2016. Lors des trois derniers tournois auxquels les Turons ont été présents, c’est à chaque fois un ciel et noir qui s’est imposé. Mieux, les tourangeaux ont fait coup double au Bowl des Korrigans en s’adjugeant le classement par équipe.

Retour sur un premier trimestre où la Turone Cup a brillé de mille feux !

Acte I : Bourpif déjoue les pronostics !

Aplocalypse Bowl, 28 février, Chartres

DSC_0162

Alors que l’équipe de France achève son premier stage par le tournoi de l’AJSM, ce n’est pas un Turon international qui s’impose mais bien Bourpif, ce dernier étant le seul coach du tournoi à remporter ses trois matchs. Tombeur des Gobelins du Colonel Castor, des Nains de Chavrouze et des Hauts-Elfes de Blizzards, il s’offre son premier tournoi individuel. Il est accompagné sur le podium par Sebotouno et Crouch. Les deux autres Turons présents, Gros Nain et Karaak intègrent eux le top 10.

Acte II : triplé historique et grande première pour Olivierdulac !

Bowl des Korrigans, 5-6 mars 2016, Fougères

20160312

Tenante du titre depuis deux éditions, la Turone Cup réalise un triplé consécutif inédit lors du tournoi organisé par les KBBL. Après 2010, 2014 et 2015, l’année 2016 consacre pour la quatrième fois le collectif tourangeau au classement par équipes de l’épreuve korrigane. Cerise sur le gâteau, Olivierdulac enlève son premier tournoi individuel à la tête d’une franchise de Morts-Vivants. Après avoir vaillamment résisté aux Elfes Noirs d’Harti en ronde 4, il revient du diable vauvert pour arracher une victoire 3-2 in extremis contre Go The Hakes dans un final que lui seul maîtrise. Son frère Samdulac a brillamment répondu aux attentes placées en lui par ses coéquipiers en tant que tête de série. Invaincu, il termine 7ème, juste derrière les Elfes Noirs de Justicium (3/2/0).

Image de prévisualisation YouTube

Acte III : nouveau doublé Turon à Condate !

Breizh Bowl, 9-10 avril 2016, Rennes

image

L’épreuve rennaise réussit bien aux coachs tourangeaux depuis quelques années. Justicium remportait le titre en 2013, puis en 2014 (RedDawn, Karaak) et 2015 (Gros Nain, Karaak) deux turons prenaient place sur le podium. Cette année ne fait pas exception à la règle et une nouvelle fois deux membres du collectif ciel et noir montent sur la boite. Bourpif échoue à la seconde place, manquant le titre à quelques points bonus. C’est Karaak qui décroche la première place après avoir tourné autour à de nombreuses reprises. Il accroche les Hommes-Lézards de Cotin en finale et conserve la tête du classement, qu’il occupait depuis le samedi soir. Tous deux aux commandes d’une équipe de peaux-vertes, Samdulac (4ème) et Gros Nain (7ème) empochent également la distinction de meilleure défense.

Prochain rendez-vous pour la Turone Cup : l’Escarbowl !

Publié dans Tournois | 3 Commentaires »

Saison 2015-16 : Le Top Flop épisode 1

Posté par metallurg le 17 janvier 2016

Yo les jeunes !

 

ça faisait longtemps, mais ce n’est pas pertinent d’établir un top/flop dès la première journée, alors j’ai attendu que le tiers de la saison soit joué pour établir un top/flop.

Et c’est donc parti avec les Tops :

 

Fleche-gauche-vert-icon

 

Tout en haut, nous retrouvons les Abracada-Rats Logo Abracadab-Rats de la doublette Bourpif-Karaak, plus couramment appelée « Karpif ». Cette saison, les deux coachs ont trouvé la clef pour aller remporter la Turone : Bourpif joue la saison régulière et les play-offs, et Karaak la finale, pour conjurer la dé-chatte de Mr Pif ! Bien vu les gars :)

 

Actuellement 2ème de ce championnat, nous retrouvons les Ferme ta Goule Logo FermeTaGoule du coach Maram, le champion du « non je ne viens pas, mais si, peut-être, arf non, finalement oui »  le coach qui nous enfume à chaque saison et qui finalement est présent pour doucher nos espoirs. Bon, pour l’instant il n’a pas joué trop de favoris, mais son roster est déjà bien gaulé, alors, je souhaite bien du courage aux autres coachs pour aller chercher la victoire.

 

Il est bien parti et il a joué contre pas mal de favoris, j’ai nommé GuiGui à la tête des Fanatic Fisters Logo FF 2014 ! Alors, quand GuiGui n’a pas bu la veille, il est capable de renverser n’importe quel adversaire. Et là il vient de gagner un blitzer mutant, avec 4 de force et 5 d’agilité. assistons-nous au retour du Perroquéroce ? La suite de la saison nous le dira !

 

Sont bien présents, là où on les attendait : les Turone Devil Bats, Les Ex-Nains Pendables, Les Tails from the Crypt et le Changement (avec ses mutants).  Sont finalement bien classés, alors qu’on ne les voyait pas si haut : les Fox-Scorers.

 

fleche_rouge

Au rayon des flops, la plus grosse surprise vient des Bukkake All-Stars Logo Bukkake All Stars, du coach Justicium. En début de saison,  avec ce roster capable d’envoyer du pain, je voyais le coach Justicium tout en haut. Malheureusement, ce roster est capable de faire beaucoup de m***e, et c’est le cas, au point que Jérôme a l’air résigné. Pis, il a perdu de précieux points face à aux halflings du coach RedDawn, contre les Hell’s Belles et le Traktor Chelyabinsk. Va vite falloir redresser ça, sous peine de faire une croix sur les PO !

L’autre Flop vient du coach Gros Nain, à la tête des Khorne Flakes Logo KhorneFlakes. Alors la mention ne vaut pas tant sur les capacités du roster, tant on sait que ce dernier est peu évident à jouer en début de saison, mais des décisions de son coach, qui n’hésite pas à jeter un match, se prenant ainsi une pénalité au classement (sans parler des retards d’envoi de feuille de match). Alors oui, tactiquement ça se vaut de jeter un match, pour éviter de se faire défoncer son équipe, mais si c’est pour rater les PO, faudrait voir à ne pas le faire trop souvent quand même.  Sans oublier que les Flakes n’ont pas encore joué les principales écuries.

 

Pour les autres écuries elle sont à peu près à leur place, pas de grosse surprise de ce côté la. Certains sont bien embusqués pour décrocher une place en PO (Traktor Chelyabinsk, DPAA), pour d’autres les PO sont déjà à oublier (Brawl Black, Zombie Strippers), mais rien de bien surprenant de ce côté là.

star_PNG1580

Bonus, le match à ne pas rater : On salive déjà d’avance à l’affiche de la J8 opposant les Bukkake All Stars aux Khorne Flakes. Le perdant pourrait très probablement ne pas voir les PO !

 

Voilà, j’espère que ce petit top/flop du tiers de saison vous a plu, et à bientôt !

Publié dans Background, Ligue | 1 Commentaire »

Turone Awards 2015

Posté par Karaak le 29 novembre 2015

awards - red carpet

Une nouvelle saison s’achève pour la Turone Cup. C’est l’occasion de remettre les traditionnels awards ! En attendant les résultats finaux afin d’annoncer les nominés pour les catégories MVP, MIP, rookie de l’année et événement marquant, voici les premiers awards en course cette année :

Lire la suite… »

Publié dans Awards | 20 Commentaires »

Pas un bon capitaine mais…

Posté par olivierdulac le 10 novembre 2015

Voilà la World Cup vient de se terminer ! Vient le temps des réactions à chaud, des réactions impulsives et des bilans individuels ! Mais que penser de la performance des Massacreurs dont je suis le créateur ?

Je n’ai pas été un super capitaine : du côté administratif tout d’abord, j’ai choisi la facilité, délégué la gestion administrative à Kindé, copié la solution des Bashlords… Inversement à KaduC qui a brillamment trouvé un super hôtel, géré le timing d’une manière parfaite entre avion, taxi et gestion de petits cadeaux à donner à leurs adversaires.

Sur le terrain, la comparaison avec un Matt le fou est aussi désastreuse : là où l’un chante l’hymne de son équipe, la mène avec un excellent bilan jusque au podium mondial, je n’ai pas réussi à passer un vrai cap : des défaites face à deux lézards en elfes sylvains, un nul contre des halflings qui sont des match-up à gagner normalement. La qualité des adversaires était là mais j’espérais porter encore plus mon équipe et cela ne fut pas le cas. De plus ma capacité à m’enflammer sur certains moments a parfois troublé mes coéquipiers ou gêné mes adversaires ce qui n’est bien sûr pas le but…

Cependant, j’ai eu la chance d’avoir une équipe en or que je remercie :

-Maram qui remplace elpinardo au pied levé, qui s’entraîne très dur sur fumbbl, qui arrive avec toute son envie et qui une fois bien chaud nous claque un dimanche superbe (2,5 points)

-Kindé pour toute la gestion administrative, mais aussi pour sa capacité à se remettre en question même d’un match sur l’autre et qui a réussi ainsi à se reprendre après chaque petite contre performance mais aussi à rapporter deux victoires précieuses face à des sylvains avec ses hommes lézards, là où on ne l’attendait pas !

-Tyra pour m’avoir suivi dans ce projet de world cup dès le début et ce malgré les changements d’orientation qui ont eu lieu, pour sa bonne humeur et les bons moments qu’il nous a apporté et ainsi que pour avoir mis son expérience de gros joueur elfe pro à notre service pour une perf très honorable à la fin.

-Reddawn junior pour ce que je considère comme la révélation de la world cup. Je mettais déjà en avant sa capacité à se sublimer en équipe, ses caractéristiques de coéquipier idéal qui fait tout pour l’équipe sans penser une seconde à lui. Mais là, 4/2/0 après six matchs bravo monsieur. Ce sont de réels progrès que le plus jeune Turon a montré là et j’annonce des performances de plus en plus élevées, merci Vincent.

-Samuel, faire une coupe du monde avec son frère c’est juste top. Mais quand celui-ci joue la locomotive pour votre équipe en ne comptant qu’une défaite contre un certain Harti, c’est carrément le régal. J’espère que nous écumerons longtemps les tournois de blood bowl ensemble.

10eme sur 152 par équipes à égalité avec les Bashlords, c’est juste vraiment trop bien, merci les gars, ça a été un honneur d’être avec vous.

Publié dans Tournois | 8 Commentaires »

Fiction : les Turons à la CdM 3

Posté par metallurg le 30 octobre 2015

gladiator

Dimanche 8 novembre :

6h00 : Karaak quitte discrètement sa chambre d’hôtel pour se rendre à la cathédrale Saint-Martin de Lucques. Il y brûle des cierges pour conjurer le sort qui s’abat sur lui depuis deux jours.

9h50 la ronde 7 va commencer, Sam manque à l’appel.

9h52 : un hélico dépose Sam qui a changé à jamais.

10h00 ronde 7 : Voilà on y est, la dernière journée, celle de la vérité, celle qui fera le tri entre les bonnes équipes et les prétendants au titre mondial, ça ne plaisante plus. Les Bashlords tirent des français, ce sera la Sock’s 2, qui contrairement à son appellation n’est pas l’équipe réserve des gars en mauve, mais bel et bien l’équipe 1. Bon, c’est peut-être la 2 parce qu’une moitié de l’équipe s’est échappée de la maison de retraite de Versailles.

Enfin bref, Karaak joue JManu, Kadu vs Longshot, Bourpif vs Teva, RedDawn vs Zahiko, Justicium contre Harti et Gros Nain contre Sebotouno. Comme ça en début de match, Karaak, alors qu’il est bien en place, tente une esquive 3+ dans une zone de tacle, histoire de voir. Résultat 1, 12 sur l’armure, 12 sur la blessure, 68 la mort…. Karaak regrette d’avoir dépensé 40€ dans des bougies. RedDawn écrase Zahiko. Littéralement. En revenant des toilettes, à la mi-temps, il se trompe de place et s’assoit sur le versaillais. Zahiko survit mais n’est plus dans son match. Harti proteste auprès des arbitres, mais ceux-ci n’en ont cure (il faut dire que les Écossais viennent de s’assoir sur un arbitre qui venait de leur signifier que le port de jupes par des hommes est mal placé).  Harti essaye alors de s’assoir sur Justicium, mais on ne la fait pas au capitaine de l’équipe 7 du tennis de table Jocondien qui esquive magistralement. C’est d’ailleurs par une esquive d’elfes sylvains, tour 16, qui permet à Kadu de l’emporter sur Longshot. Cette victoire donne un précieux  3/1/2 aux Turons.

De l’autre côté, dans le ventre mou du classement, les Massacreurs affrontent les allemands de la Team Grand Est. Tyra, qui a pris Allemand en lv2 tente « Guten tag, Ich bin Tyra, und you ? » « Ta gueule » lui répondent en cœur les Alsaciens (?, Franc-comtois ?, Lorrains ???). « Oh pardon, je pensais bien faire, mais sachez que j’aime bien la choucroute »… Ouuh coup bas, le trash-talk a commencé, les joueurs de l’Est le prennent très mal, au point de déjouer. ça se passe bien pour les Massacreurs qui l’emportent sur un 2/3/1. Seul Sam perd son match ? « mais que se passe t’il Sam ? » lance Odl après match? « Euh, je crois que je souffre d’un excès de chatte ». Fred qui passe par la, le rassure  lui explique que ce n’est que passager, que maintenant qu’il est un homme, la chatte ça va ça vient « au pire, au retour à Tours, je te…. ». Oui bon, bref…

 

ronde 8 : L’après-midi, dans les premières tables Kadu tente de motiver ses troupes « Bon les gars, la on joue du lourd ». Bourpif fait un malaise vagal. Mais il reprend vite ses esprit quand on annonce qu’ils affronteront les Italiens des Old Mumblers Company. Bourpif va mieux. Quand les vieux râleurs se présentent, ce ne sont autres qu’une des 4 équipes bretonnes venu sous couvert : Turenne, Bloody, Guizmo, la Belette, Dimiento et Arkhandzar forment l’équipe. « Arkhandzar, le joueur qui rentre deux esquive 6+, deux dés contre, un rebond favorable, renvoi du public, passe improbable… » Bourpif fait un malaise vagal. Heureusement il ne jouera pas contre lui, mais contre Bloody. Après un énième malaise de Bourpif, la ronde peut commencer. Guizmo, qui avait perdu un pari contre DDS, la veille, joue déguisé en licorne. Cela lui coutera la match, tant il est mal aisé de jeter les dés avec des gants en mousse. La Belette rencontre son maitre, Kadu, et le renverse (en voulant le prendre dans les bras, pour le saluer). Clément, ne se laisse pas faire par les one-turn du doc, et si Kadu en rentre 2, le 3ème pour la victoire ne passe pas. Ce sera un match nul pour les deux. Mais c’est pas grave, Karaak rentre enfin un paquet pour aller marquer « C’est pas possible de chatter autant, non mais je gerbe, ça tombe toujours sur moi… » lui lâchera Arkhandzar. Bilan de la ronde 2/3/1. les Bashlords montent en table 2, le trophée est à portée de main !

Pendant ce temps, les Massacreurs tirent les Italiens de la Legio II Italica. Cette équipe est composée de vieux routards du blood-bowl Italien et de jeune joueurs prometteurs . Cela s’annonce serré, mais par dessus tout, le titre de  meilleur scoreur se jouera sur cette ronde. Car Olivier du Lac est à 33 TD inscrits et Yashin, son premier poursuivant est à 30 ! Pire, Odl joue contre les Nains de Tullo Ostillio, alors que Yashin en ES joue Kindé et ses HL. Gros match de la déchatte pour Odl, qui ne marque que 2 TD, pas assez pour larguer Yashin, qui lui tient le rythme et en passe 4 à Kindé. Il n’y plus qu’un TD d’écart entre les deux. La ronde s’achève sur un 3/0/3 qui ne satisfait personne.

 

ronde 9 :« C’est maintenant les gars, maintenant, on ne lâche rien ! » dira Olivier ! Les Massacreurs finirons leur coupe du monde contre la Team Canada. Pour Olivier ce seront encore des Nains ceux de Notorious JTB. A distance, Yashin se frotte les mains, il a encore tiré des Hommes-Lézards. Heureusement Kindé parvient à mettre la zizanie au sein des canadiens, expliquant chiffre à l’appui que les équipes de hockey de l’Ontario et du Québec sont meilleures que celles de la côte Ouest ou de l’Alberta. Twodiceblock affiche un rire suffisant mais Jrock56 lui dit que les Nordiques n’ont jamais rien prouvé, que leur franchise a migré et qu’il les fait ch*** à jouer Norse, que lui les coache mieux. Il le traite de mangeux de marde, de pogne cul… Mauvaise ambiance, mais les Turons en profitent pour marquer et emporter leurs matchs. Seul Olivier rame et joue un blood-bowl total, pour marquer un maximum de TD. Hélas, ça ne veut pas, et le match se termine sur un 1-1. Heureusement pour lui, Yashin ne marque qu’un unique TD. Olivier est content, il est le meilleur marqueur de la compétition, c’est sûr ! Fin de ronde, 3/3/0

« C’est maintenant les gars, maintenant, on ne lâche rien ! » dira RedDawn ! En table 2, les Bashlords rencontrent les Pilous ! Il y a une belle rivalité entre les deux, et souvent les chemises rouges auront interdit les marches du podium aux Turons. Et ça commence mal, Galmor s’approche de Justicium et Karaak, et leur fait un « double chat-bite, on ne touche pas son père » !! Tétanisés, les deux s’en tirent heureusement (si l’on peut dire) en affrontant respectivement Miyata et Budwiser. Kadu joue Talkarde, RedDawn contre Galmor, Gros Nain contre Rippersly et Bourpif contre Matt le fou.

Pour se donner du courage, Bourpif avale un triple espresso-lambrusco-redbull. Fred lui arrache ses vêtements, ne garde que son slip et s’oint le corps d’huile et lance à Galmor « t’a voulu intimider mes petits, viens la ma fillette ! » S’engage un gros combat qui sera interrompu par les arbitres, rappelant aux deux qu’ils sont la pour jouer au Blood-Bowl et non pas au catch. Pourtant Fred avait pris le dessus grâce à une clefs de bras. Complètement fou, Matt le fou (oui, bon, je sais c’est redondant) hurle « PILOU, PILOUOOUU  » à tour de bras. Un espagnol situé quatre tables plus loin ne peut s’empêcher de lui jeter un dé. Matt l’avale de travers et manque de s’étouffer. Bourpif en profite pour marquer, mais se rend compte de son erreur quand il réalise qu’il reste 2 tours en 1ère mi-temps au Fou, pour aller marquer. Kadu passe les one-turn numéro 32 et 33, établissant un nouveau record en tournois et remporte son match. Choqué par Fred, Galmor reprend ses esprits et finit par égaliser contre Fred. Gros Nain lève les bras et endort son adversaire. Il fait le job et gagne. Bourpif craque, et Le Foll gagne 2-1. Restent les oppositions entre Justicum et Miyata et Karaak contre Budwiser.  Justicium a le nul à portée de bras. Il peut Il lui faut une flèche pour repousser la goule de Miyata hors de portée du TD, et c’est le drame ! Double skull, relance double skull ! Miyata fait 12/12 sur le revenant et s’en va marquer le TD de la victoire. Tout repose désormais sur les épaules de Karaak ! Budwiser contraint, vient de marquer tour 15. Réduit à 7, Karaak peine pour aller marquer. Budwiser lance tout dans la bataille : le minotaure, le renegat skaven, le gobelin, ses dés, son maillot, sa dignité, tout y passe ! Mais Karaak tient bon, et fini par réussir son paquet pour aller marquer le TD de la victoire ! Incroyable, la ronde se termine sur un 3/1/2 Les Bashlord ont vaincu leur Némésis ! ça fleure bon le podium !

Une table plus haut, les Azian Champions mettent tous le monde d’accord et renvoient les danois des Latino Lovers (avec Bouzzy) dans le nord (oui, Agen, par rapport à Lucca, c’est dans le nord). « On est deuxième, Yes » se dit Karaak.

Une table plus bas la Team Waterbowl renverse les Masters of Tilea avec un surprenant 5/0/1 ! Ils passent devant les Bashlords « Merde, bon, au moins on est 3ème ».

Une autre table, encore plus bas, la Socks 2 joue les Spartak Avalanche. C’est serré, 4 matchs sont déjà terminés chacune des deux équipes a remporté deux matchs. Restent Bibi contre Sebotouno (encore plus pâle que d’habitude) et Elyoukey contre JManu. Les deux matchs sont à 1 partou ! Tour 16, Sebotouno parvient à coller un Saurus au porteur de balle de BiBi. Il s’en fout, il est à une esquive en force d’aller marquer le TD de la victoire. Avant de jeter son dé, il regarde Karaak et Justicium et leur lance « Préparez vous les filles, j’arrive ». Il lance le dé, et c’est 1 ! Le centaure se plante, et le match en reste la ! Dans le même laps, ElYoukey ne parvient pas à se défaire de JManu et ça se termine sur un nul. La ronde s’achève sur un 2/2/2 et personne ne viendra prendre la troisième place aux Bashlords !

C’est la remise des prix. Pour les trophées annexes, Odl s’attend à recevoir le prix de meilleure marqueur. « And the best scorer is GO THE HAKES with 38 Touch-downs! »  ??? En effet, grâce à Skitter, Ronan a passé 8 TD en dernière ronde à Mintarin, un Espagnol.

Le MVP échoit à Simon MLF 8/0/1 (principalement parce qu’il me l’a demandé par sms).

Les Brutes Morbihanaises sont bashlords par équipe avec 278 sorties cumulées.

Le podium de tient pas la masse des trois équipes et rend l’âme. Sur la photo ça donne : 1er Azian Champions, 2ème Team Waterbowl et 3ème Turone Bashlords. Jervis claque la bise à tous, mais fait un malaise quand il s’approche de Gros Nain.

 

Le soir c’est grosse fiesta, plus personne ne tient Fred ! Bibi rappelle à Karaak et Justicium qu’il a fait 7/2/0 et leur demande leur scores respectifs. Le reste est censuré. Olivier s’accorde une bière mais se fait engueuler par ses camarades. Il leur rappelle que le tournoi est terminé. Gros Nain prétend avoir pris une douche mais personne ne le crois. Bourpif s’accorde un sourire. Globalement la soirée se passe bien, on s’échange des dés, des coordonnées, l’on promet de venir à tel ou tel tournoi, bref, ça décompresse.

A 3h30 du matin, Justicium rentre à sa chambre et constate que ses camarades ne sont pas au lit « à tiens, je croyais que vous étiez parti vous coucher à minuit ? » « Euh non, la on s’est levé pour prendre l’avion » lui répond Kadu.

4h00 : Les taxis quittent l’hôtel pour l’aéroport.

4h05 : un taxi s’arrête au « Gigi’s Gogo Bar » pour récupérer Fred.

6h00 : aux douanes de l’aéroport, les hôtesses refusent l’embarquement à Gros Nain s’il n’enlève pas son pyjama.

8h00 : l’avion atterrit à Beauvais, la coupe du monde est déjà bien loin…

10h00 : Maram récupère Caramel,

11h00 : El Pinardo en manque de blood-bowl harcèle Justicium pour jouer le soir même le match de ligue. Pas de repos pour les guerriers !

Atterrissage

 

Voilà, j’espère que cette mini-série vous à bien plu, et je vous donne rendez-vous à la coupe du monde :)

Kindé :)

Publié dans Background, Tournois | 9 Commentaires »

Fiction : les Turons à la CdM 2

Posté par metallurg le 29 octobre 2015

Panorama of Lucca, Italy

Vendredi 6 Novembre, ronde 2 :

 Guigui se réveille et se dit qu’il est grand temps de contacter les copains pour savoir à quelle heure on part. Cette fois il ne se laissera pas imposer de roster et c’est décidé, il jouera Slann à Lacanau. « Dans ta gueule, Dulac ! ».

Pendant ce temps en Italie, le repas passé, et remis de leurs émotions de la R1, les Turons entament la ronde 2. Les Bashlords tirent une équipe d’Espagnols, Los Ayudantes de Santa Claws. Les Massacreurs eux rencontrent les Lemovices, car oui, Rugbowl, Lutèce ou coupe du monde, en ronde 2 les Massacreurs jouent toujours les Lémovices. L’équipe l’emporte 4/0/2. Les deux défaites sont occasionnées par les deux seuls non-Lemovices, à savoir Teufane et Blizzards de la Horde. Nous savons juste que Vincent a gagné son match contre Phags.

18  tables plus loin, contre les Espagnols, la bataille est rude car eux aussi sont gros, gueulent, chouinent, grognent et ont une hygiène douteuse. Bilan 2/3/1 pour les Bashlords. Imperturbable, Simon l’emporte 3-1. Son adversaire, qui avait tout misé sur ses odeurs corporelles a sous-estimé la résistance de Simon à ce facteur. Karaak concède le nul, pour cause de double skull sur le porteur de balle adverse. Les deux équipes avancent. Gros Nain sympathise.

Ronde 3 : ça commence à se compliquer pour les Massacreurs, qui tirent des Belges, la Team Rodent. Cette équipe est venu avec une arme secrète, à savoir des caisses de bières belges qu’ils ne manquent pas de distribuer à leurs adversaires. Olivier, échaudé par son expérience au Rugbowl reste de marbre devant les propositions Belges. Hélas Kindé se laisse avoir et s’il bat son vis-à-vis au caps, il oublie d’avancer et perd ainsi 1-0. Ces points coutent cher, la ronde se termine sur un 1/4/1 ! Les bashlords déroulent tranquille face aux Italiens des Predatori Indomiti (nous jetterons un voile pudique sur cette boucherie, 5/1/0, Karaak rate une esquive 1rr1 pour aller marquer le TD de la victoire).

Le soir, les Turons sont bien fatigués, Fred se couche tôt, vers 3h.

 

Samedi 7 Novembre ronde 4 :

06h50, Guigui attend devant chez Kindé « C’est un des points de rendez-vous, ils ne devraient plus tarder ».

10h et c’est reparti ! les Bashlords tirent l’infâme team des  « Joe le Taxi ». Ces derniers, incapables de se trouver un vrai nom à base de « Master » ou « Killer » ou encore « Brutes » ont optés pour le titre d’une bluette des années 80. Cette stratégie s’est avérée payante, tant leurs adversaires s’attendaient à affronter le fan club de Vanessa Paradis. mal leur en à pris, ils sont bien la dans les tables hautes. On assiste au re-rematch entre Bourpif et Azzroagagzozzag (change de pseudo, personne ne sait ou se placent les « z »). Le match-up de la chouine oppose Justicium et la Milf. Bucks et Kadu demandent aux arbitres que ces deux aillent jouer à l’extérieur. Ces derniers refusent. Finalement au bout d’une heure, Jérôme et la Milf sont sortis de la salle et doivent finir leur match devant le centre de congrès. Si RedDawn bouffe Darkstorm, Nathaniël tente une passe 6+ pour aller marquer contre Karaak, et ça rentre. La ronde se termine sur un 2/2/2.

Les Massacreurs jouent les Italiens de la Wild Team Chimera, encore une team qui avec trois joueurs totalise + de 1000 matchs, alors que les trois autres s’en partagent à peine 100. Et effectivement, Sam tire le puceau du groupe et lui colle un 5-0, mais les autres ont moins de réussite, et la ronde se termine sur un 2/1/3.

Les deux équipes Turones stagnent, on est dans le dur.

Ronde 5 : Les tirages semblent plus abordables, les Bashlords chattent les Italiens des Fun Factor Zento et les Massacreurs  les World All-Stars, une team de merco Polono-Malto-Sudaf-etc…

Les Italiens sur une bonne lancée, et sans grosse opposition lors des 4 premières rondes se font manger tout cru par les Bashlords, même si Karaak passe 6 tours à tenter de ramasser la balle. Toutes ses relances passent, mais, grâce à une tentative hasardeuse de l’adversaire pour aller ramasser la balle dans les zones de tacle, la balle est catchée par la furie, qui s’en va marquer le seul TD du match.

Alors que les Massacreurs s’installent à leur table, arrivent les World All-Stars et « Jimmy ?? mais que fait tu la ? » dit, Olivier surpris ? Et oui, le 6ème des World All-Stars est Skrag : « haha vous m’avez abandonné pour prendre un nantais, tu va me le payer, ça va chauffer ». Justement, si Olivier joue le Maltais, Sam un enfant, Vincent un adulte, Maram le Sud-Af et Kindé le Polonais, Tyra jouera donc contre Skrag. La ronde se déroule bien jusqu’à l’incident : Tour 12, Kindé égare un dé sous la table de Maram. Il lui demande, « t’a pas vu mon dé ? », Maram répond « hein ? », au même moment, Jimmy rate un paquet ! Il le prend pour lui, et furibond, il jette ses dés, gobelet, chaise… sur Kindé et Maram. Il est évacué par les orgas et les Massacreurs s’en tirent avec des bleus. Victoire 4/1/1 dont une par forfait.

Ronde 6 : le samedi s’achève et ça commence à terriblement sentir la sueur. Il fait chaud et le tirage n’est pas clément pour les Bashlords qui tirent la Team Waterbowl. Les Anglais ont été nulés sur la ronde précédente par les Pilous. « On est mort » dit Simon, « On est la pour les défoncer » dira Fred. Et c’est ce qui arrive. Gênés par les effluves des 900 coachs, en manque d’oxygène, les Anglais sont au bord de la rupture. Le coup de grâce vient de Gros Nain, qui n’a pas pris de douche depuis…. euh… longtemps. Il gagne son match contre Ambush_3, offrant la victoire aux Bashlords, 1/5/0. Les Massacreurs se prennent les Italiens d’Evolution dans le buffet. Seul Sam et Olivier s’en sortent face à Murzh et Yena. C’est la défaite 2/0/4.

 

De retour le soir à l’hôtel, Kindé, Olivier, Karaak et Kadu ont des messages de GuiGui qui se plaint du lapin qu’ils lui ont posé. Les Turons veulent forcer Damien à prendre une douche mais ce dernier argue avec raison que ça leur a permis de l’emporter sur les Anglais. Il bénéficie d’une immunité de 24h.

C’est samedi et maintenant que les teams ont eu le temps de sympathiser, c’est la fête. Les Danois gagnent au concours de modelage de bite, notamment avec le fameux pélican de MissSweden. Olivier tente de boire une bière, ce qui lui vaut l’opprobre de ses camarades. Sam fait tomber son portefeuille et, oh, hasard ?! c’est Berlusconi himself qui le ramasse. Les deux sympathisent, et Sam est convié à la soirée Bunga-Bunga d’Il Cavaliere sur son yacht. Les deux, ainsi qu’une demi-douzaine de jeunes femmes prennent l’hélico. Au concours de pétanque la triplette Justicium/Bourpif/Maram l’emporte, mais comme il n’y avait pas d’adversaires, ça ne compte pas. Fred finit à 4h sur la table entrain de chanter « La maladie d’Amour »….

 

La suite demain :)

pizza

 

Publié dans Background, Tournois | 20 Commentaires »

Fiction : les Turons à la CdM

Posté par metallurg le 28 octobre 2015

Salut à tous,

 

aujourd’hui on va avancer d’une semaine dans le temps pour voir ce que feront les Turons à la Coupe du Monde :

Mercredi 4 novembre : Après un trajet sans encombrement, les Turons arrivent à Beauvais pour passer la nuit. Pendant ce temps Tyra et les Nantais entament leur périple de 1400km en voiture.

Jeudi 5 novembre : la moitié des occupants de l’hôtel font la gueule, Fred a ronflé comme un char d’assaut de la 2ème GM. Le seul qui est frais comme un gardon est Sam : il a eu droit à la chambre la plus éloignée de celle de Fred.

7h00 Arrivés à l’aéroport, au moment du check-in l’avion est réservé en eco à 110%. Sam et d’autres voyageurs sont surclassés en Business-class. Les chiens de la douane aboient au passage de Gros Nain. Après les fouilles, la seule chose suspecte que les douaniers trouvent est un vieux pyjama. Déboussolés, ils laissent embarquer Gros Nain. Tyra et ses camarades approchent des Alpes, tranquillous.

10h30 l’atterrissage à Pise se déroule sans encombre, malgré les appréhensions de Bourpif (habitué à se crouter dans la dernière ligne droite). La douane Italienne décide de contrôler les passagers et dans un premier temps refusent l’accès au territoire Italien à Olivier du Lac. Venu en jogging et vêtu de son maillot du Tours FC « Gourcuff », ils le prennent pour un réfugié Syrien. Heureusement Sam montre sa pièce d’identité et tout se débloque comme par enchantement. Le groupe se sépare, une moitié va voir la Tour de Pise, l’autre va déjà à Lucca, pour prendre une douche. Gros Nain va voir la Tour.

18h00 tout le monde est à Lucca, malgré une belle frayeur (Bourpif, Karaak, Fred et Gros Nain, montés sur la tour ont  failli la faire basculer). Tyra et les BN arrivent à Lucca, tranquilles.

A l’hôtel, au check-in, ça se bouscule pour dormir dans la même chambre que Sam. Un tirage au sort a lieu, et ce sont Justicium et Kadu qui dormiront loin de Fred, car évidement les deux chambres sont séparées de 3 étages. Bourpif lui se retrouve avec Fred et Vincent. Au diner, en ville, dans une petite pizzeria, avec pas mal de français, ça se passe bien, jusqu’à ce que Fred fasse des commentaires sur le décolleté généreux de la serveuse ; ça part en sucette, tout le monde est viré. Las, la moitié va se coucher, d’autres (enfin Fred) vont faire la bringue en ville.

Vendredi 6 novembre ronde 1 :

ça y est, c’est parti, les joueurs sont tendus, plus de 900 mecs venus du monde entier sont prêts à en découdre. Si les Bashlords connaissent tout de leurs adversaires, les Massacreurs ne savent pas à qui ils ont à faire, qui se cachent derrière le nom Brigata Muratella.

Grosse surprise  ! Après une vaste opération d’enfumage, 4 teams sous couvert de jouer pour les Italiens sont en fait des Bretons ! La Brigata Muratella donne son vrai nom : les Brutes Morbihanaises. Si ce sont bien des Brutes, du Morbihan il n’y a que le Skink Compact. Ses équipiers sont le Colonel Castor, Baltus, DDS, Patchanka et Tosty. Les appariements sont les suivants : Odl joue Patchanka, Maram contre Baltus, Kindé contre DDS, Vincent contre le Colonel, Tyra contre Tosty et Sam contre Skink Compact.

Olivier roule sur Patchanka, dans un remake du Breizh-bowl 2014 : Victoire 10-0, 14 sorties à 0, record absolu à la WC. Des arbitres présents à la demi-heure, après qu’Odl eut gueulé 3 fois « TOUCH-DOWN » et après lui avoir changé 4 fois les dés, ne peuvent que constater ce nouveau record, qui tiendra encore 100 ans plus tard. Patchanka, alors en catatonie est évacué. Il sera remplacé par Khelby (qui avait prolongé ses vacances).

Aux autres matchs, Sam roule tranquillement sur le Skink, Tyra et Tosty, ainsi que Kindé et DDS font match nul. Le Colonel bat Vincent et Maram perd contre Baltus. Les deux joueurs, après que Baltus eut marqué sur son drive, trop contents de se voir depuis longtemps, et en avance sur le timer vont boire des bières. A leur retour il reste 10 minutes pour boucler le match. Maram réfléchit et au moment de déplacer un zombie, l’arbitre général annonce la fin de la 1ère ronde.

Néanmoins et grâce au Goal average (+12) les Massacreurs remportent la ronde.

Pendant ce laps de temps, la grosse bataille a lieu entre les Masters of Tilea et les Turone Bashlords.  Tours 5, Fred après une esquive ratée, gueule un retentissant : « AH PUT***  LA CH**** A SA MERE, C’EST OUVERT DE PARTOUT, T’AS PLUS QU’A Y ALLER MON COCHON ». Roller en est choqué et ne parvient plus à lancer ses dés. Fred l’emporte. Contre Gros Nain, Farina se plaint aux arbitres : selon lui Damien utilise la présence perturbante alors qu’il n’y a pas droit. Perplexes, les arbitres laissent jouer et Farina finit sa coupe du monde avec un bulbe olfactif sévèrement endommagé. Après avoir marqué sur le tour 8 de son drive, Spartako s’apprête à défendre. Justicium couine comme pas permis. Spartako se laisse avoir et commet une erreur de placement. Jérôme en bon roublard arrache le match nul. A côté, Kaltenland tour 2 casse un des Hobgobs de Simon, qui lui ne s’en remettra jamais. Karaak lui joue rien que le président Beppe himself. Gros match en perspective : Beppe casse un tq tour 4,  Karaak le félicite. Emu, et ne comprenant pas l’humour de Matt, Beppe marque tour 7. Karaak renverse la vapeur, il égalise tour 8 mais rate le TD de la victoire sur un paquet 1 rr 1, tour 16.  Kadu, conformément à sa stratégie, enchaine deux one-turn. Bilan de la ronde : 3/2/1. Les Italiens vomissent à domicile et promettent la revanche au Crom.

 

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, la suite demain :)

Publié dans Background, Tournois | 5 Commentaires »

Turone Bashlords Inside : RedDawn, le taulier [6/6]

Posté par Karaak le 15 octobre 2015

Logo Turone Bashlords

Sixième et dernier épisode de la présentation des six coachs composant les Turone Bashlords pour la Coupe du Monde 2015 à Lucca. La série se termine donc avec l’ancien, le pilier du vestiaire tourangeau. Incontournable depuis des années dans le paysage turon, RedDawn arrive en Italie avec toujours la même envie et fraîcheur qu’à ses débuts en 2007 …

Fred6

Le père du Blood Bowl tourangeau

Venu à Blood Bowl sur le tard, le taulier tourangeau se prend de passion pour le jeu au milieu des années 2000. Rapidement, il s’inscrit sur France Blood Bowl et fait ses gammes dans la douleur. En avril 2007, il fonde ce qui va devenir le berceau du Blood Bowl tourangeau : l’association Crom’Lech. Il lance le bébé, monte le Crom’A'Gnon et rapporte en 2008 le premier tournoi de l’ère ciel et noire en remportant le Trophée de la Licorne. Malgré un emploi du temps bien rempli, il parvient tous les ans à participer à un gros tournoi en équipe, pour le plus grand bonheur de ses coéquipiers. Présent en 2011 pour la Coupe du Monde hollandaise, il a rempilé sans se faire prier pour l’édition 2015. Boosté par l’événement, la présence de son fils et un Ch’Ti Bowl concluant, il faudra compter sur lui dans les moments clés !

Lire la suite… »

Publié dans Qui sont-ils ?, Tournois | 6 Commentaires »

Turone Bashlords Inside : Karaak, la Turone au cœur [5/6]

Posté par Karaak le 12 octobre 2015

Logo Turone Bashlords

Avant dernier épisode de la série en six volumes, coup de projecteur aujourd’hui sur un fidèle parmi les fidèles des Turone Bashlords. En effet, Karaak n’a jamais daigné porter un autre maillot que le ciel et noir depuis l’existence de son équipe de cœur …

Matt8

Le calme avant la tempête …

Avec ses 14 sélections au sein des Turone Bashlords, il est le recordman des capes devant Justicium, Gros Nain et Kadu-C. Désireux de porter haut les couleurs tourangelles à chaque épreuve par équipe, il a été de tous les rassemblements, allant même jusqu’à refuser l’équipe de France lors du Rugbowl 2014. En 2011, auteur d’une Coupe du Monde réussie, il tâchera de faire au moins aussi bien en Italie. Grand amateur des Khemris, avec lesquels il a représenté la communauté française lors de l’Eurobowl 2014, il s’oriente vers une franchise d’Elfes Noirs pour la plus grande compétition internationale de Blood Bowl. Actuellement deuxième du championnat de France, il semble prêt et très motivé pour que les Turone Bashlords fassent parler d’eux en Italie …

Lire la suite… »

Publié dans Qui sont-ils ?, Tournois | 9 Commentaires »

12345...31
 

Jeux de machines à sous |
dofus-news |
Pokeractiv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les secrets de call of duty...
| lugia1508
| Animal Crossing Astuces